lundi 22 mai 2017

Donald au pays de l'or noir





- Raoul, y'a ton clébard dans mon champ qui pisse sur le président des Etats Unis !

Au nom de la Sainte thune le bon Donald  s'en est allé ce week end dans les dunes  de cette lointaine Arabie serrer la louche à ce sympathique roi Salman et signer avec lui quelques juteux contrats.

Une affaire que Donald mena si rondement qu'il n'eut pas même le temps de parler de droits de l'homme, de libertés civiles, des femmes, du Yemen. Il savait pourtant qu'il oubliait quelque chose, mais quoi ?

Zut alors !





A voir aussi Gilren qui s'est fait le reporter de cette virée de la famille Trump en Arabie Saoudite ...


dimanche 21 mai 2017

Les Dimanches ludiques de Kim Jong Un


« Je vous aime chiens d'impérialistes, vomissures de capitalistes, sales chacals purulents, ordures putréfiées d'occidentaux ... »
Stop. Je coupe le son, on a compris l'idée !

Il fait beau temps hier  pour tirer un missile,

vendredi 19 mai 2017

Non aux sirènes parisiennes


Laurent Wauquiez, à la Droite de la Droite de la Droite, mais surtout pas Extrême droite. Ah non hein !
C'est vrai qu'il n'est pas blond.
Photo d'origine empruntée à Gabriel Bouys/AFP

Laurent Wauquiez ne se représentera pas aux législatives dans quelques semaines, préférant garder son poste de président de la région Auvergne-Rhône-Alpes. Vu le bordel qui règne chez ses petits copains, il est sûr qu'il sera plus au chaud là bas. Servir la France, oui, mais point trop n'en faut non plus.

«Les sirènes parisiennes ne guideront pas mon action politique. Je reste convaincu que c'est par le terrain, ici, dans ma région, beaucoup plus que par l'action parlementaire à Paris, que nous changerons la vie de nos concitoyens»

C'est beau ! Même si cela fait plus d'un an qu'il cumule sans que le chant des sirènes ne le dérange vraiment.
Et puis c'est aimable pour l'action parlementaire qui en résumé ne servirait pas à grand chose ! 

Mais ce n'est pas non plus parce que l'Assemblée ne sert à que dalle qu'il ne faut pas y être, logique Wauquiezienne, et il ne la quittera donc pas totalement puisqu'il deviendra le suppléant d'Isabelle Valentin, sa suppléante pendant le dernier mandat. 
« Je m'en vais certes, mais ça ne veut pas dire non plus que je pars, mais enfin !   »

Qui sera réellement député si elle élue ? Elle lui devra de toutes façons son élection.
« Allo Laurent, qu'est-ce que je dois dire là ? Allo Laurent, qu'est-ce que je dois faire là? Allo Laurent, qu'est-ce que je dois répondre là ? »
Une autre manière en tous cas de contourner cette agaçante contrainte du non cumul des mandats.



Photo d'origine AFP

Laurent Wauquiez découvrant avec intérêt et plaisir une spécialité Auvergnate, « la machouillade »  à Cournon-d'Auvergne précisément le 7 octobre 2016.
Il n'est en tous cas pas impensable que cette  expérience soit  à l'origine de sa décision de ne pas se représenter à la députation. « On se fait beaucoup moins mâchouiller sur les bancs de l'assemblée » aurait-il déclaré ...

Monsieur 404 patates ...


S'il continue à fréquenter ce blog, Nanard va virer Bogdanov !

Bernard Tapie, débouté en cassation  devra rendre les 404 623 082,54 € octroyés en 2008.
Peut-être pourra t-il négocier les centimes, mais certainement pas les intérêts qui se sont ajoutés depuis, près de 40 millions, un détail !

404 not found 

La justice n'a pour l'instant réussi qu'à mobiliser 90 millions de biens ! Pour le reliquat il va semble t-il falloir attendre. 

Une question me taraude : S'il a bien reçu ce pognon, qu'en a t-il fait ? Comment dépense t-on 404 millions ? Mais plus probablement les a-il planqué dans un de ces accueillants et compréhensifs paradis fiscaux  quelque par au soleil, et jamais la justice ne parviendra à remettre la main dessus. 

Ce qui m'hallucine c'est le niveau stratosphérique des sommes qui sont en jeu.  J'ai la tête qui grésille, je ne comprends tout simplement pas.

Et dire que j'admirais ce type dans les années 90 ! J'évoluais dans un milieu ou il était la star, le modèle, l'alpha et l'oméga, la référence absolue, l'incarnation de la réussite, le messie, Dieu même pour certains qui lui vouaient un véritable culte. J'en connaissais qui l'avait rencontré, ils se seraient pissés dessus quand ils évoquaient ces moments bénis.  Les mecs bandaient, les filles mouillaient, et moi je bavais  ...

Je ne l'admire plus, mais quand je fais le compte de mes emmerdes, je dois convenir qu'il est quand même plus malin que moi !

jeudi 18 mai 2017

Le ragoût de Macron



Titrons cette image « Indigeste galimafrée »

Soyons honnête, pour un type ayant voté Melenchon, ce nouveau gouvernement me file un peu des aigreurs d'estomac. Ambiance davantage au vinaigre qu'au champagne. 

En est-ce vraiment un d'ailleurs  ?

Certains évoquent un « savant dosage ». Je trouve cette fine équipe plus proche de « l'improbable mixture».
Ce n'est pas parce que sont bons les légumes, les fruits, la viande, le poisson, le fromage, qu'on peut tout mélanger et se contenter de touiller  le tout dans une gamelle toute neuve et obtenir un fricot comestible, et surtout digérable.
Et se faire des nœuds dans la tête pour décider des proportions de chaque élément ne modifiera guère le résultat final.
Une purée d'asperges au Munster mouillée de son coulis Nutella au Muscat pour accompagner une fricassée de merguez Auvergnates présentée sur un lit de choucroute ne convaincra jamais aucun estomac raisonnable et sain d'esprit !

Un peu remercier les uns et les autres, un peu panacher avec une grosse louche de droite, deux pincées de gauche et  une poignée de centre, un peu faire plaisir aux électeurs, beaucoup  préparer les législatives pour torpiller joyeusement LR et le PS, un peu respecter la parité promise, un peu s'ouvrir à la société civile, le tout ni trop recuit ni trop ridé  .... Éprouvant cahier des charges !

Qu'on me pardonne mais moi j'appelle ça de la popote, de la ragougnasse, en tous cas de la bonne vieille tambouille politicienne comme on sait si bien la mitonner chez nous.

Dire vouloir dépasser le clivage Gauche-Droite n'est-il pas un non sens quand tous les acteurs de cette joyeuse comédie continuent justement de se revendiquer et d'assumer leur appartenance à la Droite ou à la Gauche ? Je n'ai pas le sentiment à les lire et les entendre que les uns ou les autres aient la volonté de changer leur grille de lecture ?
Ecoutez Edouard Philippe, Bruno Le Maire, François Bayrou. De droite et du Centre ils sont, de Droite et du Centre ils restent. 
« En Marche » me fait finalement l'effet d'une coquille vide. Je ne vois pas en effet comment ce mouvement, et maintenant ce gouvernement, pourra faire la synthèse d'autant de divergences.

J'ai en cet instant une pensée émue pour tous ceux qui au premier tour ont voté Macron, enthousiasmés  par cette offre de renouvellement politique si bien vendue par le candidat :
Les électeurs de Droite qui ne voulaient plus de la Droite et qui ont quand même la Droite.
Les électeurs de Gauche qui ne voulaient plus de la Gauche et qui ont quand  même la Gauche.
Les électeurs du Centre qui ne voulaient plus du Centre et qui ont quand même le Centre.

Mais dans quelques semaines se dérouleront les législatives, âmes sensibles s'abstenir, et au train bien incertain ou vont les choses, je ne pense pas qu'il soit urgent pour ces braves gens de se précipiter pour défaire les valises et refaire le papier peint des burlingues.
Ils ont en résumé un mois pour ne rien faire. Ne doutons pas qu'ils le feront bien  ....



La team Macron en action et en marche

Premier conseil des ministres de la team Macron ce matin.
Bayrou est content, il est à côté du chef. C'est là où sont les meilleurs croissants.
On distingue moins Bruno Le Maire, coincé sur le bord gauche de l'image. Il ne se plaint pas remarquez. Avec ses 2,4% de suffrages à la Primaire de la Droite, il se dit sans doute qu'il ne s'en sort pas si mal dans cette histoire.


mercredi 17 mai 2017

Ventre mou, 20 ans après !


Le légendaire Bayrou, nouveau gardien des sceaux, grand maître de la chancellerie
et même ministre de la Justice.
C'est la même chose, mais chuutt, il n'en sait rien encore ...

C'est avec beaucoup d'émotion que M. Bayrou nous a en exclusivité fait part de ses premières réactions :
« Français, Françaises, Manu m'a compris, 
et c'est avec fierté que je vous annonce que j'ai retrouvé la gaule.
Bayrou outragé, Bayrou brisé, Bayrou martyrisé mais Bayrou debout et en marche ! 
Cocu tant de fois, enfin après 20 ans je suis content,
car pour moi la chance elle rit aujourd'hui,
et ce n'est que justice.
Ah ah, lol grave je suis, et vive les jeunes.
Vive la France
Vive Bayrou
Vive moi. »

**************************

Nous reparlerons bien sûr de ce nouveau gouvernement, mais une première réaction nous est déjà parvenue suite à la nomination de M. Bayrou, celle de Manuel Valls qui ne déconstipe pas depuis lundi dernier, après que le poste de premier ministre lui soit  passé sous le nez. Du moins voit-il les choses comme ça.

Toujours en quête d'une île ou aller s’exiler ( Voir ici ) il s'était toutefois dit que là, peut-être ..... Mais non. Son nom a bien été prononcé dans les discutions, mais comme tout le monde s'est tout de suite bidonné, il devait certainement s'agir d'autre chose.

Une nouvelle déception donc, bien cuisante celle là encore pour Manuel. Encore sous le coup et incapable de prononcer un mot, il nous a simplement fait parvenir ce selfie qui exprime assez clairement ses sentiments du moment ...

Émouvante image que celle de cet homme blessé deux fois dans la même semaine

Faites ce que je dis, pas ce que je fais !


Edouard Philippe, boxeur Normand ayant la phobie des requins !!!
Info ou intox, c'est du moins ce qu'il dit.

Serait-ce la devise du nouveau premier ministre ?

Quand en 2013 il s'est agit de se conformer aux nouvelles exigences de transparence imposées aux élus, Edouard n'a pas souhaité répondre dans le détail, se contentant de déclarer qu'il n'avait « aucune idée » de la valeur de certains éléments de son patrimoine.
Son appartement à Paris : « aucune idée » !
Sa résidence de Seine-Maritime :  « aucune idée » !

Vous en connaissez vous des gens qui n'ont aucune idée de la valeur de leur baraque ?

Rappelé  une première fois à l'ordre par l'Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP), Edouard est resté ferme sur sa position, confirmant ainsi son peu de goût pour la transparence, à moins qu'elle ne soit opaque, une manière en tous cas de dire « Je vous emmerde ». 
Pour vivre heureux, vivons cachés, c'est bien connu !

Cette loi sur la transparence, il avait de toutes façons voté contre, comme tous ses petits camarades de l'UMP.

Mais maintenant qu'il s'est mis  En Marche, ça va beaucoup mieux !

mardi 16 mai 2017

La gerbe Niçoise


Christian Estrosi, ancien champion motocycliste surnommé « motodidacte » parce qu'il n'a pas le bac.
Initié à la politique par  Jacques Médecin, maire mafieux qui régna sur Nice de 1965 à 1990,
il en suivra fidèlement les traces.
Sarzozyste, Filloniste, aujourd'hui Macroniste, mais surtout et essentiellement Estrosiste ...


Il ne me semble pas l'avoir déjà vu passer par ici l'Estrosi. Une erreur sans doute, tant il y aurait à dire sur ce peu ragoutant personnage malgré un physique de play boy.  

Sa bio pourrait s'appeler :  Tambouille, magouille, tripatouille et  carambouille. 
Quelques élément à lire ici.

Donc. 
Démissionnaire en 2016 de la mairie de Nice pour aller présider la Région PACA gagnée aux Régionales de 2015, voilà M. Estrosi sur le départ à peine un an plus tard  de cette même  présidence de Région  pour venir reprendre son poste de maire de Nice !

On peut s'étonner de l'inconstance du bonhomme, mais puisque nous avons depuis 2015 une loi qui limite le cumul des mandats et l'insatiable et gargantuesque goinfrerie de nos élus, M. Estrosi ne se contraindrait donc à ces allers-retours entre Nice et Marseille que pour se conformer à la règle.

Mais non, pas du tout. M. Estrosi fait seulement partie de ces gens qui lorsqu'ils prennent connaissance d'une loi se demandent d'abord comment la contourner en toute légalité.
Talleyrand disait « On peut violer les lois sans qu'elles crient ».  Une devise que beaucoup ont repris à leur compte, en ajoutant sans doute « Qui ne dit mot consent »

Cette mairie de Nice, il ne l'a jamais vraiment quittée, gardant la main sur cette belle et surtout florissante ville en faisant nommer à sa place une docile marionnette pendant que lui  même en devenait modestement premier adjoint « en charge de la sécurité, des ressources humaines, des finances, des transports, des travaux, de la voirie et du stationnement ». 
On se demande ce que pouvait faire de ses journées le maire officiel, à part cirer les pompes du boss et compter les petites cuillères.
Quand à la région PACA qu'il vient de quitter, eh bien il se la garde également sous le coude en en devenant président délégué.





Pas beau la vie ! 
Au bout du compte le voilà finalement à diriger Mairie et Région en dépit de la Loi. 

Et puisque nous vivons dans un pays formidable il n'a même pas besoin de repasser devant les électeurs Niçois, faisant simplement valider son retour devant un conseil municipal à sa botte qui l'a docilement  réélu par  55 voix sur 57. Seul 12 élus de l'opposition s'étant abstenus.

Les agissements de M. Estrosi ne semblent pas émouvoir grand monde.
Les médias relayent les faits, un entrefilet ici et là, mais après nous avoir bassinés pendant des semaines au sujet de la moralisation de la vie politique,  ne s'offusquent pas plus que cela. 

Que faire, que dire, c'est comme ça, et tout va bien Madame la Marquise !

Mais avec M. Estrosi le pire est toujours à venir, et ce sont ces déclarations inouïes qui m'ont ce matin littéralement donné la nausée  :


« Le 14 juillet 2017, je dois être là, avec la famille des morts, avec la famille des blessés »

« J’avais au fond de moi le sentiment que ma ville aurait besoin de moi afin qu’avec Philippe Pradal ( le remplaçant ), nous puissions finaliser les commémorations du 14 Juillet »


Il y a eu 86 mort ce soir là, et à l'heure ou j'écris ces lignes ce sont des milliers de personnes, les familles, les proches, les amis, qui ont les tripes en charpie en voyant doucement venir le premier "anniversaire" de cet attentat.
Je ne suis pas convaincu que la présence de M. Estrosi le 14 juillet prochain soit une attente ou une préoccupation de la part de tous ces gens,  que la question puisse même leur venir à l'esprit.

Je n'ai pas été touché. Pourtant le matin du 15 Juillet, quand j'ai appris ce qui était arrivé en allumant mon ordinateur, à été le pire moment de ma vie  car mon fils était en vacance à proximité, et que j''étais dans l'ignorance de ce que sa mère avait pu faire la veille pour fêter le 14 Juillet. Une ballade sur la Promenade des Anglais était tout à fait dans l'ordre des choses.

Un moment de terreur absolue ou tout se fige autour de soi. Je suis resté pétrifié pendant de longues minutes, la respiration bloquée, le ventre en lambeaux, les yeux fixés sur mon téléphone à essayer de trouver le courage d’appeler. 
Une demi heure plus tard, enfin sa voix, enfin le soulagement, tout en pensant à tous ces gens et aux insupportable  images de ce carnage qui défilaient devant mes yeux. 

Entendre M. Estrosi exploiter sans le moindre scrupule la souffrance de ces familles et évoquer les commémorations à venir pour expliquer et justifier son retour à la mairie de Nice va au delà de l’écœurement, du cynisme, de l'indécence, du mépris. 

Il est au même niveau que ces chacals qui arpentaient la promenade ce soir là en ramassant  sans vergogne des objets appartement aux victimes. Ou de ces pseudos reporters attirés comme des hyènes par le goût du sang et promenant sans pudeur leurs caméras sur ce chemin sanglant en quête d'images choc. A vomir !



Oui, je confirme qu'il s'agit toujours de Christian Estrosi.
Je ne sais pas ce qu'il s'est passé, un mouvement d'humeur peut-être.
Ou son vrai visage ...



BEURK ! 

lundi 15 mai 2017

Le bonheur des uns, le malheur des autres ....


Jean-François Copé, photographié au moment de l'annonce du nouveau premier ministre. 

Bravo Jean-François, ta prédiction d'hier matin s'est révélée être la bonne. (Voir plus bas l'article l'overdose),  Edouard Philippe est bien en effet notre nouveau premier ministre.

Les jaloux diront que ce n'était guère difficile, que le nom d'Edouard glougloutait bruyamment dans les tuyaux depuis déjà quelques jours, que ton histoire de chocolatine et de vision ne sont rien que du flanc mou, que tu as sans doute autant de flair qu'une huître éventée, et qu'au final  tu as  seulement voulu faire ton intéressant comme d'habitude.

Mais laisse donc causer les grincheux et savoure cette demi seconde de réussite, tu en as si peu en ce moment.

Hopla est en tous cas heureux de te remettre ton cadeau, un magnifique lot de 6 cintres en plastique véritable, avec lesquels tu pourras suspendre les innombrables vestes que tu t'es ramassé ces dernier temps.


****


Il y en a un autre qui par contre n'est pas content du tout, c'est Manuel Valls.
Il pensait que le rejet de son investiture aux législatives par le président Macron n'était qu'un leurre, une subtile manœuvre, qui préparait en vérité une heureuse surprise. Il y a vraiment cru jusqu'au bout du bout, jusqu'à la dernière et ultime seconde. Il s'était même garé à proximité de Matignon, tout prêt à accourir triomphalement dès qu'il entendrait  prononcer les douces syllabes de son nom à la radio ....



Mais nous le savons maintenant, c'en furent d'autres des syllabes, bien cruels phonèmes, qui résonnèrent douloureusement aux oreilles blessées de Manuel.
« Bande d'enculés, bande d'enculés, bande d'enculés ... »
Des mots que bien sûr  nous ne cautionnons pas, mais qui en disent long sur sa profonde déception.

Contacté par Hopla sur son compte twitter, @TousDesEnculesSaufMoi, Manuel a répondu que la coupe était pleine et qu'il ne vivrait pas un instant de plus dans un pays gouverné par autant d'enculés. Qu'il avait décidé de s'acheter un île qui s'appellera 49.3 et qui ne sera peuplée que de gens plus petits que lui ne sachant ni lire ni écrire, qu'il y organisera chaque année des élections présidentielles ou il sera le seul candidat, et que dès qu'il sera élu il se nommera lui même premier ministre. Il y aura bien sûr une opposition, parce que Manuel reste très attaché à la Démocratie, et deux partis politiques seront crées. Seulement pour éviter que des enculés viennent encore le faire  chier, il les présidera tous les deux afin de maintenir un bon équilibre et garantir la stabilité de ses institutions. « La pluralité se conjugue aussi au singulier », a t-il conclu. On ne saurait mieux dire ....

dimanche 14 mai 2017

L'overdose


Sacre de Charles X par François Gérard - 1827

Comme je n'avais pas grand chose à faire de mes dix doigts aujourd'hui, non plus que du reste d'ailleurs, et qu'il a fait un temps de pot de chambre débordant depuis l'aube, j'ai suivi à la téloche et sur le web  les cérémonies d'intronisation de notre nouveau monarque.

Les médias préfèrent parler de « passation de pouvoir », mais c'est bien d'un entrônement, d'un sacre, auquel nous avons assisté. Il ne manquait que la couronne et le sceptre. Quelques perruques poudrées sur la tête de tout ce beau monde, et j'aurais pu me croire projeté quelques siècles dans le passé.

Rien de nouveau sans doute, peut-être les médias avait-ils moins couvert les précédentes passations, mais il y a eu des images que je n'avais jamais vu  et qui ont choqué mon petit coeur de citoyen.
La République en Marche ? Candidat anti-système  ? Mon cul la balayette oui !

Pourquoi ne pas avoir annulé toutes ces dispendieuses, inutiles et ridicules cérémonies d'apparat, et ne pas s'être contenté d'une simple passation de pouvoir justement  ? 
Les gars se voyaient, prenaient un café, faisaient un petit discours, s'échangeaient les codes nucléaires, se montraient sur le perron pour quelques photos, se serraient la louche en se souhaitant bon vent, et puis voilà, en une heure c'était plié. 

Notre Macron 1er n'en serait pas moins à cette heure Président de la République. Un signe très fort aurait en tous cas été donné qu'il allait réellement et concrètement incarner le changement et le renouveau.

Mais non, que dalle et peau de zobi, il est bien trop bandant et jouissif de se faire astiquer et rutiler l'ego,  sans doute au prétexte, mais c'est bien sûr,  que le bon peuple crétin a besoin de symboles, ou que le monde nous regarde ! Ah la grandeur de la France ! 

Il est tard, et du Macron j'en ai les dents du fond qui trempent. 


DERNIÈRE MINUTE  • EXCLU HOPLA


Notre prochain premier ministre sera M. Edouard Philippe. 

Moi je n'en sais rien, et au point ou j'en suis à cette heure je m'en bat un peu les roupettes, mais Jean François Copé à confirmé il y a quelques heures sur France Inter cette non information. 
C'est  en trempant sa chocolatine dans son café que cette vision lui serait apparue ce matin vers 7h34. A 7h35 il en était sûr, et a 7h36 il a décidé de révéler la nouvelle au monde   ... 

L'élegance Française


Elle est prévenante Brigitte, elle a même pensé a emmener une lunch box pour le goûter de son Manu ...
« Il se dépense beaucoup en ce moment, et il est en pleine croissance » a t-elle répondu à un journaliste qui lui demandait pourquoi elle avait un sandwich au jambon dans son sac. « Le deuxième, c'est pour moi, parce qu'avec toutes ces conneries, je ne sais pas à quelle heure on va bouffé. » a t-elle ajouté

Les gens sont d'un méchant !
Depuis ce matin ce ne sont sur les réseaux sociaux que persiflages, railleries et sarcasmes  à propos du tailleur de Mme Macron.
Oui c'est du Vuitton, et alors ?
Il me semble pourtant bien que son mari  avait  déjà répondu il y a quelques mois à des critiques similaires sur le prix de ses costumes.
« Allez bosser feignasses, et vous aussi vous pourrez vous habiller correctement »
Une remarque qui s'applique également j'imagine à ces vilaines médisances dont son épouse fait l'objet depuis ce matin.

La couleur, un bleu Haribo que n'aurait pas renié Roselyne Bachelot,  ne semble pas remporter tous les suffrages non plus. J'ai même lu sur un tweet que « c'était à chier » . Ce n'est pas très charitable. C'est juste une couleur de merde, pas de quoi en faire un fromage (de marque Président évidement !).

Moi ce que je constate, c'est que notre première dame à pris soin d'accorder la couleur de son sac (je veux dire sa lunch box ), de ses pompes et de ses cheveux à celle du gravier de la cour de l'Elysée.

Rien que pour cela nous devrions être reconnaissants à Brigitte de cette marque de bon goût qui nous laisse augurer de bien beaux reportages dans Paris Match et Gala.

vendredi 12 mai 2017

De la dure vie des palettes !


Jean-Christophe Cambadelis, 1er secrétaire du PS ( Parti Socialiste, pour ceux qui ont déjà oublié ),
aujourd'hui en meetind dans le 19eme à Paris.
« Le PS a besoin de vous »
Et pas qu'un peu dirait-on !
« Allez m'sieurs dames, à vot' bon coeur, un petite voix  pour ma pauvre urne vide ... »

Comme il semble loin le temps des foules, des clameurs populaires, des meeting triomphants, des ovations, des grandes salles, des Zenith ... 

Eh oui, c'est ça le PS aujourd'hui, une misérable palette rouge de honte qui n'a rien demandé, une ridicule sono pour troubadours, et quelques quidams esseulés se demandant certainement qui peut bien être ce gros type joufflu gesticulant bizarrement  au milieu du trottoir ...

C'est pathétique, miteux, gênant presque ...

Adieu ma rose ....